Alors que 66% des jeunes européens (hors ressortissants de pays anglophones) apprennent l’anglais, 42% seulement sont capables de tenir une conversation dans cette langue. La proportion passe de 18% à 9% pour l’allemand, quand pour l’espagnol elle est de 12% et 6%. Et la France n’est pas en position favorable, avec une moyenne de 1,72 langues étrangères apprises par individu, et seulement 0,9 langue étrangère parlée. (Source : INRA).

Dans un contexte de mondialisation accélérée, voilà qui pénalise dans l’ouverture interculturelle et dans l’accès au marché du travail.

Pour expliquer cet écart, comparons l’apprentissage de notre langue maternelle avec celui d’une lange étrangère en milieu scolaire. Dans le premier cas, c’est l’immersion qui oblige à apprendre. Alors que  l’apprentissage d’une langue étrangère en milieu scolaire, sur une durée hebdomadaire très courte et dans un milieu artificiel, ne répond de son côté à aucune nécessité de communication.

A Speakablabla, en mettant les enfants dans des situations ludiques où ils ont besoin de s’exprimer dans la langue étrangère pour atteindre leur objectif, nous leur donnons les moyens de progresser dans un climat bienveillant.